Qui sommes-nous ?

Hans Fleiner

Hans Fleiner vient de la branche des Fleiner de Aarau, en Suisse, à partir de 1826, une famille qui peut être remontée jusqu’au 13ème siècle. Ses parents étaient Albert Fleiner I, un industriel patron d’une cimenterie à Aarau, et Léontine Zschokke, fille du fils aîné d’Heinrich Zschokke, Theodor, médecin et scientifique.

Tous les membres de la fondation sont donc des descendants de Heinrich Zschokke.
Citation* : « L’écrivain et conférencier en théologie et philosophie Heinrich Zschokke (1771-1848) de Magdebourg a observé, interprété et contribué à façonner ce demi-siècle en tant qu’homme politique et fonctionnaire, comme écrivain et éducateur, en tant qu’entrepreneur et écrivain comme peu d’autres . Il est ainsi devenu un pionnier de la Suisse moderne. Trois ans avant l’occupation française en 1798, il arrive en Suisse à l’âge de 24 ans. « 

Hans Fleiner, fondateur
(1 février 1864 – 18 mars 1922)

Après la mort de son père en 1885, à l’âge de 21 ans, Hans Fleiner reprend la cimenterie dont il devient directeur. Il était considéré comme un grand chasseur et ornithologue et avait une autorité dans le domaine de la chasse et de la protection de la chasse. De 1892 à 1901, il était politiquement actif au sein du Grand Conseil d’Argovie. Il était membre du conseil central de l’Aargauer Tagblatt. 1903 Vente de la cimenterie, ce qui lui donne du temps pour l’activité littéraire.

En plus des articles politiques de 1901 à 1903, il écrit des comédies et des vaudevilles: « Le jour des élections », « Frau Vizeamman », etc…, et qui sont encore jouées aujourd’hui. Une grande vitalité spirituelle, de l’esprit, de l’humour et de la musicalité le caractérisaient.

Hans Fleiner avait 4 frères et sœurs. Fritz, Dr.jur./rer.pol./hc, le plus jeune, a été formateur en tant que professeur de droit constitutionnel et est resté sans enfant. Nous descendons des trois autres, soit du côté de la mère ou du côté du père.
Ils étaient: Albert II, rédacteur en chef du journal Neue Zürcher Zeitung, Fanny devint une Engelmann à Neustadt /Pfalz. Martha épousa mon grand-père Hermann Hunziker, qui fut chimiste, l’entrepreneur de l’usine familiale (textiles en coton), puis plus tard artiste-peintre à Aarau.

En 1920, Hans a stipulé dans son testament que les trois douzièmes de sa fortune devaient être utilisés pour créer un fonds « au profit de ses frères et sœurs ou de leurs enfants et petits-enfants au cas où ils auraient besoin d’une subvention ou seraient dans le besoin sans faute de leur part ». Après sa mort en 1922, la Fondation de famille Hans Fleiner, basée à Aarau, fut rendue juridiquement valide le 31 janvier 1923.

Depuis lors, ses membres se sont réunis presque sans interruption une fois par an.

Dominique Hunziker, mars 2019

*   Flyner-Fliner-Fleiner, Archives familiales allemandes Vol. 17, Else Rath-Höring, Aisch, 1961
** Werner Ott, Heinrich Zschokke, Verlag hier + now, Aarau, 2013

Le Conseil

Fribourg, Avril 2018
d.g.à.d.

Dominique Hunziker

Actuaire

Thomas Fleiner

Membre honoraire

Michael Fleiner

Membre

Henrik Kersten

Membre

Walter Stoffel

Président